Menu

Quelques conseils utiles pour opérer des petits entretiens en plomberie

0 Comments


Certains travaux d’entretien ne nécessitent pas l’assistance d’un plombier. apprenez, au travers quelques recommandations simples, comment détecter un problème de fuite d’eau via vos canalisations. Nos conseils vous viendront aussi en aide quand il vous faudra remplacer des petits équipements plomberie sans recourir à un plombier.

Utiliser un compteur pour détecter la source d’une fuite

Un tuyau qui fuit se traduit habituellement par une hausse anormale de la facture d’eau par rapport à votre consommation habituelle. Cela signale la présence d’une fuite via votre système de canalisation.

Pour détecter la source d’une fuite, il n’y a pas 36 façons. Il vous faudra fermer carrément le compteur.

Aidez-vous d’une calculatrice, d’un bloc note, d’un crayon ou simplement de votre Smartphone pour noter ce qui apparaît sur le compteur juste au moment de sa fermeture et aussi au moment de la remise en marche. Calculez la différence pour faire ressortir l’écart entre les deux chiffres et vous connaîtrez la quantité exacte d’eau ayant échappé de votre système de canalisation :

  • Arrêtez l’eau du robinet se trouvant en aval du compteur. Patientez au moins 12 à 24 heures.
  • Commencez par jeter un coup d’oeil sur le compteur et notez ce qu’il affiche : votre consommation d’eau exprimée en mètre cube . Ne perdez pas d’oeil les autres unités en hl, daL et litres alignées à droite de la virgule. Quand les 12 à vingt quatre heures se sont écoulées, rouvrez le puis notez les indications pour pouvoir déterminer votre quantité exacte de perte d’eau en calculant l’écart entre les deux chiffres.
  • Après avoir laissé votre compteur inactif pendant douze à 24 heures , réactivez-le , notez ce qu’il affiche. Le robinet doit être ouvert en même temps pour laisser circuler l’eau sans oublier de garder un oeil sur le compteur . Quand ce dernier continue à tourner, cela veut dire que votre système de canalisation d’eau fuit. Coupez- le une nouvelle fois et notez ce qu’il affiche en final. Prenez votre machine à calculer et tentez de rapprocher les résultats pour trouver l’écart et obtenir le volume d’eau perdu. Pour connaître le débit réel de fuite, il vous suffit de divisez le chiffre obtenu par douze ou par vingt quatre selon la durée de coupure.
  • Quand la fuite est détectée et que votre volume et débit de perte sont aussi connus. Faites le tour de vos installations et robinets défectueux pour colmater la fuite d’eau .

Quelques conseils indispensables pour réparer une tuyauterie défectueuse

Un problème de fuite vous dites ? Il s’agit là forcément d’un tuyau ou d’un raccord défectueux .

  • Bouchage de tuyau fuyant cuivre : Quel produit choisir ?

Colmatez efficacement une fuite d’eau au niveau d’un tuyau en cuivre en vous servant d’un ruban adhésif spécial « autoamalgamant » ou d’un mastic bi-composant adhésif et durcisseur.

  • Comment résoudre un problème de fuite au niveau d’un raccord ?

Une fuite au niveau d’un raccord ? Songez à remplacer de joint.

  • Une fuite a été détectée au niveau d’un tuyau en cuivre : Réparez- la en vous servant d’un mastic

Première étape : poncer délicatement la conduite. Préparez d’abord la zone à colmater en l’essuyant avec un torchon bien propre ; astiquez délicatement le tuyau sur une surface légèrement plus large que la fuite. Ceci vous permettra d’accrocher facilement le produit.

Pour réussir votre polissage , optez pour un morceau de toile émeri fine, une laine fine ou une brosse métallique Tranchez le mastic en premier puis, moulez- le. Répétez l’opération jusqu’à obtention d’ un mélange de produit homogène et onctueux . C’est maintenant que vous allez appliquer le mastic sur la conduite fuyante afin de la boucher . La zone fuyante a été bien laquée . Il vous faudra maintenant y aplatir le mastic initialement malaxé et vous assurer qu’il adhère parfaitement à celle-ci. Patientez quelques heures, le temps que le produit sèche, adhère à la zone fuyante ; en assure le colmatage.

  • Opérer un calfeutrage de fuite sur tuyau cuivre , c’est facile en en vous servant d’un ruban adhésif spécial

Assurez-vous d’abord que le tuyau soit bien propre et sec. Nettoyez-le avec un chiffon et servez-vous d’ un sèche-cheveux pour le sécher. Préparez le ruban adhésif en même temps pour l’appliquer sur la conduite.

manchonage-tuyau-cuivre-perce

Les bonnes mesures à prendre pour en finir avec les problèmes de fuite au niveau d’un raccord

Il existe trois façons de résoudre un problème de fuite au niveau d’ une bague PVC :

  • Remplacer celle-ci si elle est défectueuse.
  • La resserrez simplement si elle est encore récupérable.
  • songer au remplacement ou au repositionnement du joint.

Colmatage antifuite : quelle solution choisir pour son tuyau cuivre

Défectuosité de tuyaux résultant d’ un choc direct, gel de tuyauterie , vice de fabrication, mauvaise qualité de soudage , micro-vibration, effet coup bélier… sont susceptibles de provoquer une fuite . A chaque problème correspond la solution adéquate : un ruban adhésif autoamalgamant ou un mastic bi-composant pour colmater les fuites les moins importantes ; montage d’un nouveau raccord pour le cas d’un gros jet de fuite .

  • Mastic antifuite :

Il comprend deux composants dissociés : durcisseur et adhésif qui se présentent sous forme solide. Vendu au distributeur en barres ou bien en tablettes minidoses, le mastic antifuite bi-composant adhésif et durcisseur est modulable avec les doigts. Le boulet homogène et moelleux ainsi obtenu s’endurcit au contact avec l’air permettant le colmatage efficace de votre tuyau en cuivre .

  • Bande adhésive antifuite :

Le ruban adhésif antifuite ne doit pas être confondu avec un ruban électricien ou avec d’autres types de rubans adhésifs. celui-ci est en effet par nature autoamalgamant ; il fait corps avec votre tuyau une fois employé pour stopper sa fuite.

réparation problème de fuite sur tuyau en PVC : comment ça fonctionne ?

  1. Coupez votre robinet principal, celui qui alimente votre système de canalisation plomberie

Après avoir arrêté le compteur, assurez-vous aussi qu’aucune eau ne circule en amont de la partie endommagée .

  1. L’opération commence par le balisage de part et d’autre de la partie défectueuse du tuyau PVC. Une fois cela fait, opérez directement la coupe en utilisant une scie à guichet, une scie à métaux ou une scie égoïne .
  2. Le reste des fragments doit être limé :

L’utilisation d’un papier abrasif, d’un couteau simple ou d’un cutteur est ici préconisée en alternative à celle d’un ébavureur conventionnel jugé moins efficace.

  1. Passons tout de suite au décrassage de toutes les surfaces de contact :

Prenez une feuille essuie-tout propre puis, trempez-la dans de l’alcool pour astiquer les manchons ; faites pareil pour toutes les extrémités de la conduite sur 3 à cinq cm .

  1. Le dégel des surfaces de contact est essentiel ça se déroule maintenant !

Opérer le dégivrage des zones de contacts est indispensable pour que la colle antifuite y adhère parfaitement.

  1. Prenez votre chevillière pour métrer les portions de tuyau à changer

Calibrez la partie à enlever ; retirez 1 cm de la longueur obtenue.

  1. Le nouveau fragment de tuyau doit-être segmenté :

Préparez le nouveau tube , introduisez- le délicatement dans les mâchoires d’un établi pliant. Marquez la longueur des zones à découper en utilisant un stylo-feutre. Prenez votre scie à métaux, scie égoïne ou scie à guichet puis, commencez par morceler le tube . Après l’avoir fait , décapez- en les zones de contacts .

  1. Le nouveau fragment de tuyau une fois mesuré et découpé, il va vous falloir le joindre à votre système de tuyauterie :

Préparez votre tuyauterie à recevoir le segment du tuyau de rechange en écartant légèrement l’une des sections de conduite restantes. Ouvrez les colliers fixant la partie la plus courte pour l’écarter du mur ou pour la déposer totalement au sol.

  1. L’assemblage est terminé ? Place collage des surfaces de contact !

Vous pouvez procéder de deux façons :

– encoller sur les surfaces déglacées dans les manchons.

– Encoller les surfaces de contacts à l’extrémité de votre tube et des segments de la conduite d’origine.

  1. Les manchons doivent être connectés au tube :

Insérez les manchons aux limites du nouveau tube, sans les faire tourner, puis enfilez le tube de part et d’autre des deux côtés.

Remplacer une chasse d’eau pallier les problèmes de fuite

Avant de remplacer une chasse d’eau, assurez-vous que le robinet d’arrivée d’eau qui se trouve sur l’un des deux côtés du réservoir soit bien fermé. Tirez la chasse d’eau ensuite pour vider.

  1. Pour réussir le démontage d’une chasse d’eau, n’oubliez jamais d’ôter son couvercle :

Pour le démontage d’une chasse d’eau tirette, il faut la dévisser simplement. Pour démonter une bonne vieille chasse d’eau pressoir, dénouez le fil la liant au mécanisme de vidage.

  1. La vieille chasse d’eau peut maintenant dire adieu à son poste car vous allez l’ôter une fois pour toutes

Utilisez une clef plate ou une clef à molette pour dévisser l’écrou joignant le robinet d’arrivée d’eau à votre système de remplissage. Retirez le robinet flotteur du réservoir en dévissant l’écrou en plastique le stabilisant.

  1. Commencez par dévisser les écrous qui verrouillent le réservoir des toilettes sur la cuvette. Ôtez les vis par le haut ensuite. Après avoir détaché le réservoir, soulevez-le et posez-le . Enlevez le soin d’étanchéité usagé ; dévissez aussi le système de fixation du réservoir en vous servant d’ une clé spéciale.
  2. Le réservoir doit être aussi réinstallé sur la cuvette pour réussir le montage de votre chasse d’eau neuve :

Purifiez la céramique puis, remettez le réservoir à sa place. Vissez-en d’abord de fond puis, l’écrou du système de fixation de la chasse d’eau neuve : celui-ci à l’aide d’ une clef spéciale. installez le nouveau joint mousse. Insérez la rondelle conique au vis de fixation du réservoir. intégrez le vis de fixation et serrez-en les écrous.

  1. Restituez robinet et flotteur :

Préparez un joint à faire glisser sur le pas de vis du robinet flotteur. Introduisez par la suite ce pas de vis dans son trou. Une fois cela fait , consolidez l’écrou de fixation du flotteur ; installez le joint fibre dans l’écrou du robinet. En vous servant d’ une clef spéciale , vous pouvez serrer l’écrou et maintenir le robinet à la fois. .

  1. L’installation de la chasse d’eau neuve vient en phase finale :

La hauteur du nouveau mécanisme de chasse doit parfaitement s’ajuster à la taille du réservoir. Il vous faudra par la suite monter le mécanisme tout au fond du réservoir, notamment sur sa base. La fixation s’opère par rotation manuelle tournant à quatre vingt dix degrés dans le sens de l’aiguille d’une montre.

Nettoyer un chauffe-eau à l’aide de cinq astuces simples

  1. Eteignez puis débranchez le chauffe-eau:

Éteignez le disjoncteur principal et retirez le fusible correspondant au chauffe-eau.

  1. Nettoyez-le

La vidange est nécessaire pour nettoyer un chauffe-eau thermoplongée en purifiant sa cuve. L’opération n’est pas nécessaire en revanche, pour le nettoyage d’un chauffe-eau à résistance thermoplongée.

  1. La vidange est terminée ? Félicitations ! songez maintenant à retirer la résistance de votre chauffe-eau

Démontez la résistance après avoir opéré la vidange de votre chauffe-eau . Commencez par démonter la résistance sous le capot de protection. Dévissez le capot pour ce faire .

  1. Epurez- la à son tour

Nettoyer la résistance d’un chauffe-eau , c’est facile . Effectuez le lavage à l’aide d’ détartrant commercial à commencer par la tremper dans la solution pendant environ quelques heures. Une fois cela fait , nettoyez-la avec une brosse métallique ; rincez à l’eau chaude.

  1. Avant de réactiver votre chauffe-eau électrique , vous devez restaurer la platine

Le remontage de la platine suffit pour le cas d’un chauffe-eau électrique à résistance thermoplongée. Pour celui d’un chauffe-eau électrique à résistance en stéatite en revanche, le remontage du fourreau est nécessaire sur la résistance avant restauration de cette dernière dans la cuve. Celle-ci doit être remplie avant la remise en marche du dispositif de chauffage.